Follow me:

    Recettes pour bébé à partir de 7 mois – Été

    Depuis que Mai Lan est née, j’essaye de m’occuper au maximum de ses repas. Loin de moi l’envie de jouer la mère parfaite, j’y ai surtout vu l’occasion parfaite de laisser parler ma créativité en cuisine. Très rapidement, je me suis emballée pour lui faire découvrir les épices (douces) afin de contenter ses papilles.

    Je vous propose de découvrir 3 recettes pour bébé que je me suis amusée à faire et que Mai Lan adore à base de fruits et de légumes d’été.

    • Courgette, quinoa et cumin (7 mois) – midi

    Ingrédients :
    – 1 courgette
    – 1 échalote
    – 1 pincée de cumin
    – 1 petite cuillère à café d’huile d’olive
    – Quinoa

    Sans morceaux :
    – Faire cuire l’échalote et la courgette à la vapeur.
    – Dans une casserole mettre une poignée de quinoa et recouvrir d’eau (2 volumes d’eau pour 1 volume de quinoa). Portez à ébullition puis baissez le feu et laisser cuire encore 10 minutes.
    (tout comme le riz, le quinoa peut être lavé avant d’être cuit)
    – Après cuisson mélangez les ingrédients, ajoutez une pincée de cumin puis mixez les.

    Avec morceaux :
    – Faire revenir l’échalote et la courgette à la poêle avec de l’huile d’olive
    – Dans une casserole mettre une poignée de quinoa et recouvrir d’eau (2 volumes d’eau pour 1 volume de quinoa). Portez à ébullition puis baissez le feu et laisser cuire encore 10 minutes.
    (tout comme le riz, le quinoa peut être lavé avant d’être cuit)
    – Après cuisson mélangez les ingrédients et ajoutez une pincée de cumin.
    recettes pour bébé - courgette quinoa cumin 3 - La Nömade - www.lanomade.fr

    Mes petits plus : 

    • Pour varier les couleurs utilisez différentes variétés. La courgette utilisée ici est une zéphyr.
    • Le boeuf s’associe bien avec cette recette. Servez le à côté pour ne pas mélanger tous les goûts
    • Le cumin est une épice douce que vous pouvez utiliser à votre convenance pour parfumer les plats de bébé.
    • Compote pomme, framboise et menthe (7 mois) – goûter

    Ingrédients :
    – 2 pommes
    – 1 petite barquette de framboise
    – quelques feuilles de menthe

    – Éplucher les pomme et les faire cuire à la vapeur.
    – Dans une casserole faire revenir les framboises à feu moyen dans un fond d’eau avec quelques feuilles de menthe
    – faire réduire à feu doux
    – Passer au chinois le jus de framboise pour enlever les graines
    – Mixer la pomme et la framboise ensemble jusqu’à obtenir la consistance souhaitée

     

    Mes petit plus

    • La framboise cuite ainsi est très acide, pour éviter de rajouter du sucre optez pour des pommes bien sucrées et/ou dosez à votre convenance la proportion pomme-framboise dans le mélange.
    • Pour plus d’autonomie si bébé est  prêt utilisez des gourdes réutilisables. Il pourra ainsi manger sa compote tout seul.
      A la maison, nous avons choisi les Squiz qui sont encore en phase de test. Nous pourrons vous en parler bientôt si vous le voulez.
    • Cette recette peut être déclinée en pomme , fraise et basilique par exemple.

    recettes pour bébé - compote pomme framboise menthe 3 - La Nömade - www.lanomade.fr

    • Velouté pomme de terre, carotte des sables et poireau ( 4 mois) – soir

    Ingrédients :
    – 2/3 pommes de terre
    – 2/3 carottes des sables
    – 1 blanc de poireau
    – 1 demi-oignon
    – crème fraîche

    – lavez puis découpez les légumes.
    – Mettez les à cuire dans un fait-tout et recouvrez-les à peine d’eau. Faire cuire à feu moyen.
    – Mixez les légumes. Ajoutez une pointe de crème.

    Mes petits plus :

    • Une soupe c’est inratable. Tentez d’autres associations.
    • Pour un vrai velouté, ne pas trop couvrir d’eau et faire réduire.
    • Sinon… demandez à ma maman. Je lui ai piqué la recette et elle sait définitivement mieux la faire que moi.
    • Mettez le reste du velouté dans des récipients adaptés et congelez-les. A -4 degrés, il se gardent 2 mois au congélateur.

    Bon appétit

     

    Rendez-vous sur Hellocoton !

    Voyager avec bébé – Le choix de la 1ère destination

    Après quelques mois de pause nous repartons bientôt à la découverte du monde. Vous savez que nous adorons faire nos valises et partir. Maintenant tout sera différent car nous voyagerons avec bébé. Pendant les semaines qui nous séparent du grand départ, je me suis dis que cela pourrait être intéressant de parler avec vous de notre organisation pour voyager avec bébé.
    Je pense que j’aurai également beaucoup de chose à vous raconter pendant et après nos différents voyages. Bref tout un nouveau programme que j’ai hâte de partager avec vous.

    Pourquoi voyager avec bébé ? Imaginez l’enfer, il faut suivre son rythme donc adieu les grasses matinées. Il faut le surveiller donc oubliez les moments de tranquillité sur un transat. L’avion n’en parlons même pas parce qu’il n’y a rien de plus insupportable qu’un bébé qui hurle pendant 8h en plein ciel. Sans négliger le fait qu’en plus de nous pourrir ce moment de repos il ne se souviendra de rien.

    Sauf que…
    Cet « enfer » nous convient parfaitement. Mai Lan est très facile à vivre et s’adapte facilement à tous les environnements. Le long courrier sera peut être éprouvant pour elle et pour nous (sans parler des autres passagers. Toutes nos excuses d’avance) mais nous sommes certains qu’une fois sur place, elle saura s’acclimater rapidement. Pour les souvenirs, elle n’en gardera peut être pas mais nous si. Nous sommes heureux de voyager avec bébé !

    Alors, où partons nous avec un bébé d’environ 1 an ?

    La question de la destination ne s’est pas vraiment posée puisque ce voyage nous l’aurions fait l’année dernière si je n’étais pas tombée enceinte. Pour ma part, c’est un pays que j’ai toujours rêvé de visiter alors autant vous dire que l’excitation est à son comble et que je trépigne comme une gamine.

    La destination collait d’autant plus avec un voyage avec bébé car nous trouverons dans ce pays tout le confort moderne surtout en terme d’hôpitaux.  Nous sommes sereins sur une éventuelle prise en charge de notre fille sur place. Il n’y a pas non plus de recommandation de vaccins ou de méfiance à avoir sur la transmission de maladie avec les moustiques type chikungunya et l’eau du robinet sera potable. Il ne fera ni trop chaud, ni trop froid. Bref la destination parfaite.

    C’était important pour nous que pour ce premier voyage nous soyons dans un cadre qui nous permettrait de ne pas s’angoisser pour l’hygiène par exemple. On se dit que c’est idéal pour se rassurer avant de pouvoir sortir des sentiers battus.
    D’ailleurs quelques semaines après ce voyage nous repartirons pour un autre pays où nous devrons être plus « vigilant ». Ce sera une bonne occasion de comparer les deux pays et nos impressions.

    Avant de partir il nous reste quelques démarches à faire qui nous permettront de nous envoler sereinement comme faire une demande de passeport pour voyager avec bébé ou appeler notre compagnie aérienne pour connaître les détails des vols avec un enfant en bas âge.

    Il est également temps de commencer à se pencher sur les essentiels à avoir avec nous en cabine, tout ce qu’il va nous falloir dans la valise en soute et nous organiser pour créer un programme qui nous plaira tout en respectant le rythme de notre fille.

    ah au fait, la première destination c’est…

     

    (et Kyoto toussa toussa…)

    Rendez-vous sur Hellocoton !

    Les principes avant bébé – Les premiers abandons

    Vous connaissez le proverbe « avant j’avais des principes maintenant j’ai des enfants » ? Tous les parents savent qu’il y a un avant et un après bébé. La parentalité nous pousse à nous poser des questions et à revoir continuellement notre point de vue sur TOUT.
    Personnellement, les premiers mois de bébé m’ont appris quelque chose d’essentiel que j’ignorais avant de tenir ma fille dans mes bras : ton intuition – même si elle va à l’encontre de ce que tu as toujours connu – vaut la peine d’être suivie.
    Alors autant dire que certains principes avant bébé n’ont pas fait long feu.

    Aujourd’hui j’avais envie de vous parler de ces phrases que j’ai prononcées avant d’être maman et qui me paraissent à présent bien loin de notre vision de la parentalité. Avant j’étais rigide mais maintenant j’ai lâché du lest. J’aime croire que je deviens un parent cool et que dorénavant je tournerai sept fois ma langue dans ma bouche avant de parler.

    « Franchement, je laisserai JAMAIS mon enfant envahir mon salon »

    Avouez quand même que quand on n’a pas d’enfant, l’image de son salon rempli de jouets ne donne pas vraiment envie, n’est-ce pas ?

    Aujourd’hui
    Vous l’avez vu avec notre installation pour la motricité libre que ce n’est absolument plus le cas. Dans notre salon trône un tapis de jeu et une caisse à jouet. C’est imposant surtout quand on a – comme nous – une toute petite pièce à vivre.
    C’était le prix à payer quand on ne veut pas avoir de parc. Mais, entre nous, on adore tellement se rouler par terre tous les trois pour jouer que finalement on aime ce joyeux bordel qui a pour le coup envahi notre chez nous.

    principes avant bébé

    Mai Lan et sa tata Magali

    « Non mais quand tu as un enfant il faut tout verrouiller chez toi »

    J’avais cette idée tenace que NON Mai Lan ne toucherait pas aux tiroirs du salon. NON elle n’irait pas fouiller dans notre placard. NON elle n’attraperait pas les câbles rangés. NON elle n’aura pas accès à nos livres.
    Notre appartement devrait être compartimenté : ses affaires dans un coin et les notre partout dont elle n’aurait pas accès. Après tout, ce sont nos affaires d’adulte et en tant qu’enfant elle devait rester à sa place.

    Aujourd’hui
    Nous nous sommes posés une question essentielle : Qu’est ce qui est le plus important pour nous ?
    La réponse nous a paru évidente que c’était notre fille et son bien-être. Nous avons ensuite fait un tour d’horizon. Nos DVDs ? Au pire, si elle en casse un ce n’est pas bien grave. Nos câbles ? Bon, on leur trouvera une autre place parce que c’est dangereux si elle les met autour du cou. Le placard ? Bof, au pire elle renversera des pâtes sur le sol.

    principes avant bébé

    Mai Lan et sa passion pour toucher à tout ce qui l’entoure

    Quand nous sommes rentrés dans cet appartement nous étions un couple. Nous l’avons adapté à nos envies et à nos besoins. Maintenant, nous sommes trois. Pourquoi s’entêter à garder la même organisation alors que finalement rien n’est plus pareil ?
    Loin de vouloir instaurer un rapport de force avec notre fille, nous avons décidé de lui faire confiance. Nous lui donnons accès à tout notre environnement (sécurisé). A terme nous souhaitons lui expliquer que telle ou telle chose est fragile mais que nous lui faisons confiance pour en prendre soin. Nous espérons ainsi la valoriser pour qu’elle prenne confiance en elle.

    « On n’est bien d’accord que niveau aspirateurs c’est TOUS les jours »

    Oui parce que la propreté c’est PRI-MOR-DIAL. On désinfecte, on balaye, on passe la serpillière tout le temps comme bébé rampe, fait du quatre pattes ou marche.

    Aujourd’hui
    Alors, je ne juge pas du tout les personnes qui font ça (coucou BFF) mais mon aspirateur et moi nous étions déjà fâchés avant que je devienne maman. J’ai tenté, je vous jure, j’ai tenté mais quand j’ai vu que je passais plus de temps à briquer mon appartement du sol au plafond qu’à me rouler par terre avec ma fille (cf : le joyeux bordel décrit plus haut) j’ai tout simplement levé le pied. Je suis devenue une mère imparfaite qui pense qu’au pire cela fera les défenses immunitaires de sa fille.
    Bon cela dit, on va quand même rétablir la vérité : c’est propre hein chez nous, c’est juste que ça ne brille pas.

    Et il y en a encore tant d’autres avec la célèbre phrase « Une tétine ? Non, on lui en donnera pas » ou encore « Non mais elle mangera proprement, je ne vais pas la changer 3 fois par jour. Faut pas exagérer »

    Voyez plutôt …. (autonomie bonjour)

    Depuis que j’ai lâché prise certains principes avant bébé, je me sens plus en adéquation avec ma vision de la parentalité. J’ai remis ma fille au centre et balayé ce qui nous parasitait. Ma petite voix me dit que j’ai fait le choix qui correspondait le mieux à notre foyer.

    Et vous, avez-vous abandonné certains principes d’avant bébé ?

    Rendez-vous sur Hellocoton !

    La motricité libre – notre installation de 2 mois à 7 mois

    Il y a quelque jours sur le blog, je vous parlais de la motricité libre.
    Aujourd’hui, j’avais envie de partager avec vous notre installation et son évolution au cours des premiers mois de vie de Mai Lan.

    • de 0 à 2 mois (environ)
      Pas d’installation spécifique. Mai Lan restait principalement dans nos bras, dans son transat (pour dormir le jour) et son berceau (pour dormir la nuit).
    • De 2 mois à 3 mois (environ)
      Pendant cette période nous avons doucement commencé à laisser notre fille sur le sol. Nous avons fait le choix de ne pas investir dans un tapis d’éveil. Nous avions peur qu’il devienne rapidement trop petit. A la place, nous avons opté pour une installation simple et modulable.
      1. Un tapis en mousse (Oxybul ) . Malgré la polémique sur les composants nous n’avons pas trouvé d’autres alternatives pour bien isoler notre fille du froid du carrelage. Ici nous avions simplement mis 4 carrés.
      2. Un tapis de sol Nobodinoz
      3. Une arche en bois (Ikea). C’était vraiment l’idéal pour lui permettre de s’amuser en toute autonomie tout en pouvant la retirer si nous voulions jouer avec elle.
      4. Des petits personnages (ici ceux de son arche de transat). A ce moment là elle ne pouvait pas atteindre les jouets ikea.
      Mai Lan et la motricité libre - La Nömade - www.lanomade.fr
    • de 3 mois à 5 mois (environ)
      Rapidement, Mai Lan s’est mise à bouger, à tourner sur son tapis. Ni une ni deux, nous avons changé l’installation de place pour la faire évoluer.
      1. Le tapis en mousse est toujours là mais cette fois-ci avec les 9 carrés.
      2. Un plaid sous le tapis car il rendait notre sol glissant et un dessus éviter le contact direct avec la mousse. (ikea)
      3. Pour rendre l’ensemble plus cosy et amortir les chocs nous avons acheté plusieurs couvertures en plus du tapis. ( , Silly et Billy, studio romeo)
      4. Pour sécuriser les coins de mur nous avons disposé des coussins (Ikea)Mai Lan et la motricité libre - La Nömade - www.lanomade.fr
    • de 4 mois à 7 mois (environ)
      Depuis les 4 mois de Mai Lan nous avons encore amélioré notre installation même si elle est restée sensiblement la même. Le plus gros défis a ce moment là a été de trouver une nouvelle place pour notre fille dans notre salon qui n’est pas très grand tout en gardant un espace de vie pour les parents.
      1. Nous avons encore une fois investi dans un tapis en mousse afin de lui agrandir son espace de jeux. Nous lui . avons donné une forme rectangulaire (contre carré avant) afin qu’il s’adapte à notre petite pièce à vivre. Il est aussi parfait au niveau taille pour que nous nous allongions tous les trois.(ici 12 carrés)
      2. Nous sommes allés chercher d’autre coussin pour couvrir l’angle du meuble télé et la protégée du froid de la porte vitrée.
      3. Son espace est à présent à cheval sur le (nouveau) tapis du salon pour qu’elle évolue encore plus loin.
      4. Nous lui mettons sa boîte à jeu à disposition. Elle sait fouiller dedans et sortir tous les jouets dont elle a besoin.

      Mai Lan et la motricité libre - La Nömade - www.lanomade.frMai Lan et la motricité libre - La Nömade - www.lanomade.fr
    • Et pour la suite ?
      pour le moment nous n’avons pas encore d’idée pour faire évoluer encore une fois son espace. Il semble adapté pour encore quelques semaines.
      Par contre, nous savons que le choix de mettre un plaid sous le tapis va nous permettre de sortir l’ensemble sur notre balcon pour que notre fille puisse jouer dehors aux beaux jours. Nous aurons ensuite simplement besoin de  le retirer, le laver avant de ramener le tapis dans la maison.

    J’espère que ces petites descriptions vous permettent de vous donner quelques idées.
    Et vous quels sont vos petites astuces pour créer un espace parfait pour que votre bébé s’essaye à la motricité libre ? Je suis preneuse de vos bons plans.

    Mon balcon n’est pas rangé, mes vitres ne sont pas faites. Je sais que vous l’avez remarqué. Que voulez-vous, je suis une mère (im)parfaite. On ne se refait pas.

    Rendez-vous sur Hellocoton !

    260 jours de vie de famille

    Mai Lan a passé 260 jours dans mon ventre soit 8 mois et 16 jours. Dimanche 30 avril , à 21h43 elle a parcouru exactement le même chemin sur terre. La minute d’après, elle a passé plus de temps dans nos bras.

    C’est vraiment une sensation bizarre. Je suis partagée entre le « c’est comme si c’était hier » et le « on dirait qu’elle a toujours été là ».
    En 260 jours, nous avons appris à la connaître réellement. Elle a fait de nous des parents en bousculant notre vie. L’occasion pour nous de faire un petit bilan.

    260 jours post-accouchement : 

    Tout le monde connaît cet adage : 9 mois pour faire un bébé. 9 mois pour s’en remettre.
    Entre nous, j’ai toujours trouvé qu’il mettait une pression folle sur les femmes. Comment réagir quand au bout de 9 mois, nous n’avons toujours pas récupéré notre corps d’avant ? Porter la vie c’est accepter de garder des marques à perpétuité. Il n’y a pas de dead line pour retrouver la ligne.

    Comme tout le monde, j’ai constaté des changements après ma grossesse. J’espérais prendre des hanches et finalement en essayant mes robes d’été, je me suis aperçue que je m’étais élargie au niveau des côtes. Pour le coup c’est irrémédiable. Je garde un petit ventre ferme mais rond. Celui là, je le dois au fait que je ne me suis toujours pas remise au sport. Tant pis, on verra cela plus tard. Je ne me mets pas la pression.

    Psychologiquement, le temps a fait son oeuvre après que je vous ai exprimé mes difficultés à me réapproprier mon image. Tout rentre doucement dans l’ordre.

    260 jours sur terre - La Nömade - www.lanomade.fr

    260 jours dans la peau d’une maman : 

    Quel rôle ! 260 jours de rires, de pleurs, d’angoisse, de fatigue et de moments merveilleux.
    Être maman c’est un tourbillon d’émotion qui vous surprend.

    En 8 mois et 16 jours, j’ai déjà laissé tomber quelques principes comme « jamais la tétine » et je m’accroche à d’autres comme « lui faire confiance et la laisser faire ». Je me suis aussi trompée… oh oui je me suis trompée. Je n’ai pas compris d’où venait sa douleur. J’ai cru qu’elle avait faim. Je n’ai pas senti qu’elle avait besoin qu’on s’adapte à un nouveau rythme.
    Souvent on se comprend mais parfois la communication entre elle et moi est difficile. Alors j’ai tâtonné et je tâtonnerai toute ma vie pour la déchiffrer. Être maman c’est aussi accepter de ne pas tout savoir.

    Depuis la naissance de Mai Lan, j’ai fait aussi quelques erreurs comme me perdre dans la ménage. Je me suis mise une pression folle. Après tout c’est ce que doit faire une mère au foyer à mi-temps non ? Au bout de quelques mois je me suis épuisée. J’ai décidé de lâcher du lest pour profiter au maximum des moments avec ma fille.

    Et pour finir… être maman c’est tout simplement recevoir une vague d’amour dans la tête et rien ne peut nous préparer à ça. Il y a 260 jours je pensais ne pas pouvoir aimer plus fort. Sachez-le, on peut.

    260 jours sur terre - La Nömade - www.lanomade.fr

    260 jours d’évolution :

    C’est dingue de constater à quel point un bébé peut apprendre vite et évoluer en une fraction de seconde. Il y a 260 jours, elle était minuscule dans nos bras et peinait à garder les yeux ouverts. Tout son environnement était nouveau tandis qu’aujourd’hui il lui est totalement familier.
    En 8 mois et 16 jours, elle a appris à tenir sa tête, se retourner, sourire, attraper des objets même les plus petits, ramper, escalader. C’est tout de même remarquable.

    Côté personnalité, nous avons conscience d’avoir une pile électrique capable de traverser l’appartement en un clin d’oeil. Elle ne tient pas vraiment en place et cherche à tout découvrir. C’est une petite fille également un peu réservée. Elle ne rit pas beaucoup. Mai Lan n’a d’ailleurs eu qu’un fou rire pour le moment. Heureusement, elle n’est pas avare de sourire et de rire silencieux.

    Mai Lan est aussi très douce et en week-end elle nous câline quand elle se rend compte que son papa reste avec nous. A présent, impossible de ne pas voir à quel point elle est heureuse de le retrouver quand il franchit le pas de la porte le soir.

    260 jours sur terre - La Nömade - www.lanomade.fr

    Rendez-vous sur Hellocoton !