Follow me:

Les principes avant bébé – Les premiers abandons

Vous connaissez le proverbe « avant j’avais des principes maintenant j’ai des enfants » ? Tous les parents savent qu’il y a un avant et un après bébé. La parentalité nous pousse à nous poser des questions et à revoir continuellement notre point de vue sur TOUT.
Personnellement, les premiers mois de bébé m’ont appris quelque chose d’essentiel que j’ignorais avant de tenir ma fille dans mes bras : ton intuition – même si elle va à l’encontre de ce que tu as toujours connu – vaut la peine d’être suivie.
Alors autant dire que certains principes avant bébé n’ont pas fait long feu.

Aujourd’hui j’avais envie de vous parler de ces phrases que j’ai prononcées avant d’être maman et qui me paraissent à présent bien loin de notre vision de la parentalité. Avant j’étais rigide mais maintenant j’ai lâché du lest. J’aime croire que je deviens un parent cool et que dorénavant je tournerai sept fois ma langue dans ma bouche avant de parler.

« Franchement, je laisserai JAMAIS mon enfant envahir mon salon »

Avouez quand même que quand on n’a pas d’enfant, l’image de son salon rempli de jouets ne donne pas vraiment envie, n’est-ce pas ?

Aujourd’hui
Vous l’avez vu avec notre installation pour la motricité libre que ce n’est absolument plus le cas. Dans notre salon trône un tapis de jeu et une caisse à jouet. C’est imposant surtout quand on a – comme nous – une toute petite pièce à vivre.
C’était le prix à payer quand on ne veut pas avoir de parc. Mais, entre nous, on adore tellement se rouler par terre tous les trois pour jouer que finalement on aime ce joyeux bordel qui a pour le coup envahi notre chez nous.

principes avant bébé

Mai Lan et sa tata Magali

« Non mais quand tu as un enfant il faut tout verrouiller chez toi »

J’avais cette idée tenace que NON Mai Lan ne toucherait pas aux tiroirs du salon. NON elle n’irait pas fouiller dans notre placard. NON elle n’attraperait pas les câbles rangés. NON elle n’aura pas accès à nos livres.
Notre appartement devrait être compartimenté : ses affaires dans un coin et les notre partout dont elle n’aurait pas accès. Après tout, ce sont nos affaires d’adulte et en tant qu’enfant elle devait rester à sa place.

Aujourd’hui
Nous nous sommes posés une question essentielle : Qu’est ce qui est le plus important pour nous ?
La réponse nous a paru évidente que c’était notre fille et son bien-être. Nous avons ensuite fait un tour d’horizon. Nos DVDs ? Au pire, si elle en casse un ce n’est pas bien grave. Nos câbles ? Bon, on leur trouvera une autre place parce que c’est dangereux si elle les met autour du cou. Le placard ? Bof, au pire elle renversera des pâtes sur le sol.

principes avant bébé

Mai Lan et sa passion pour toucher à tout ce qui l’entoure

Quand nous sommes rentrés dans cet appartement nous étions un couple. Nous l’avons adapté à nos envies et à nos besoins. Maintenant, nous sommes trois. Pourquoi s’entêter à garder la même organisation alors que finalement rien n’est plus pareil ?
Loin de vouloir instaurer un rapport de force avec notre fille, nous avons décidé de lui faire confiance. Nous lui donnons accès à tout notre environnement (sécurisé). A terme nous souhaitons lui expliquer que telle ou telle chose est fragile mais que nous lui faisons confiance pour en prendre soin. Nous espérons ainsi la valoriser pour qu’elle prenne confiance en elle.

« On n’est bien d’accord que niveau aspirateurs c’est TOUS les jours »

Oui parce que la propreté c’est PRI-MOR-DIAL. On désinfecte, on balaye, on passe la serpillière tout le temps comme bébé rampe, fait du quatre pattes ou marche.

Aujourd’hui
Alors, je ne juge pas du tout les personnes qui font ça (coucou BFF) mais mon aspirateur et moi nous étions déjà fâchés avant que je devienne maman. J’ai tenté, je vous jure, j’ai tenté mais quand j’ai vu que je passais plus de temps à briquer mon appartement du sol au plafond qu’à me rouler par terre avec ma fille (cf : le joyeux bordel décrit plus haut) j’ai tout simplement levé le pied. Je suis devenue une mère imparfaite qui pense qu’au pire cela fera les défenses immunitaires de sa fille.
Bon cela dit, on va quand même rétablir la vérité : c’est propre hein chez nous, c’est juste que ça ne brille pas.

Et il y en a encore tant d’autres avec la célèbre phrase « Une tétine ? Non, on lui en donnera pas » ou encore « Non mais elle mangera proprement, je ne vais pas la changer 3 fois par jour. Faut pas exagérer »

Voyez plutôt …. (autonomie bonjour)

Depuis que j’ai lâché prise certains principes avant bébé, je me sens plus en adéquation avec ma vision de la parentalité. J’ai remis ma fille au centre et balayé ce qui nous parasitait. Ma petite voix me dit que j’ai fait le choix qui correspondait le mieux à notre foyer.

Et vous, avez-vous abandonné certains principes d’avant bébé ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

You may also like

No Comments

Leave a Reply