Follow me:

se réapproprier son corps après la grossesse – Vie de maman

Cela fait des semaines que je tourne et retourne cet article dans ma tête. J’ai commencé à l’écrire puis je l’ai effacé au moins une dizaine de fois. J’ai envie de parler de ce sujet et pourtant il est si délicat à aborder. J’avoue que j’ai du mal à le faire sans une certaine émotion…
Comment parler de l’après grossesse ? Comment expliquer que je ne me reconnais plus dans le miroir ? Comment me définir après de tels bouleversements ? Comment se réapproprier son corps après une grossesse ?

J’ai passé 260 jours soit 8 mois et 16 jours dans le corps d’une femme enceinte et j’ai adoré ça.
J’ai perdu progressivement mon petit gras pour laisser place à un ventre arrondi ni trop gros ni trop petit. Mes kilos se sont installés de façon harmonieuse en quantité suffisante pour que je sois bien dans ma peau. Là où avant je portais des hauts amples, j’ai commencé à mettre des t-shirts moulants. J’aimais montrer ce nouveau corps. Je l’adorais même si des fois je m’en sentais prisonnière.
Pour la première fois de ma vie, j’ai remisé mes complexes au placard. J’ai arrêté de penser à mes épaules trop carrées, à mes mollets trop musclés, à mon nez trop long. J’étais juste bien dans ma peau et c’était parfait.

Bon, inutile de vous dire qu’à un moment donné ma grossesse a pris fin. Mai Lan est née et très rapidement mon ventre s’est résorbé. Les premières semaines après l’accouchement, j’étais heureuse de retrouver ma liberté de mouvement et mes pantalons d’avant. Ce n’était pas parfait mais cela me suffisait. Après tout, cela ne faisait que quelques jours que j’avais mis ma fille au monde.

Je ne pourrais pas expliquer quand, comment et pourquoi mais cet état de grâce post-accouchement a fini par se dissiper. La petite voix dans ma tête est passée de « cela fait que X semaines que tu as accouché » à  » cela fait quand même X semaines que tu as accouché ». Tout d’un coup je devenais moins indulgente avec moi-même et la désagréable impression de me laisser aller ne me lâchait pas. Même si mon corps était redevenu sensiblement le même quand je me regardais dans le miroir je ne me reconnaissais plus. Pendant des mois, j’avais laissé mes complexes de côté et ils sont revenus au galop pour me gifler en plein visage.
Pendant cette période, j’ai écumé une quantité incalculable de magasins et essayé des tonnes de vêtements pour m’aider à appréhender cette nouvelle version de mon corps. Rien ne m’allait. Je repartais le moral à zéro, au bord des larmes en maudissant ce que j’étais devenue : une fille avec les épaules d’un nageur du 100 mètres nage libre, des mollets disproportionnés, un nez de Pinocchio et un gras du ventre dégoulinant.
Dis comme cela, je n’ai vraiment pas l’air jolie n’est-ce-pas ? Mon chéri, je vous l’assure, me grondera en lisant ces dernières lignes. Il me dira « mais c’est dans ta tête » et m’assurera qu’à ses yeux je suis bien la plus belle et que chez moi rien n’a changé.

Je sais que la vision de mon corps est complètement faussée de la réalité. Seulement, je n’étais pas préparée à vivre un tel chamboulement intérieur. Après tout, j’ai porté un enfant cela ne peut pas se faire sans quelques conséquences physiques et psychologiques. Je suis encore moi mais en différente. Je dois apprendre à appréhender cette nouvelle silhouette.
Avec le temps, je n’ai pas encore tout accepté mais j’ai décidé d’écrire une nouvelle page. J’ai commencé par changer de magasin de vêtement. J’essaye de changer de style pour ne pas me retrouver déprimée dans la cabine avec toujours les même pièces qui ne me vont pas. Je fais en sorte de ne plus rentrer dans une enseigne qui a un éclairage qui vous rend moche devant le miroir. Je veux me valoriser.
Après tout, ne suis-je pas une femme active, indépendante, future trentenaire dynamique, maman poule et conjointe au taquet ? Je dois accepter que tout n’est jamais parfait à commencer par moi.

Alors petit à petit, je me réconcilie avec moi-même.
Cela fait 6 mois que j’ai accouché. Il me reste encore un peu de chemin à faire mais petit à petit l’image que je vois dans le miroir est de moins en moins déformée. J’apprends à m’accepter.

Rendez-vous sur Hellocoton !

You may also like

3 Comments

  • Reply Ana

    On dit qu’il faut 9 mois pour faire un bébé et 9 mois pour récupérer ….perso je pense qu’il faut a minima 1 an! Laisses toi le temps

    18 février 2017 at 13 h 22 min
    • Reply La Nömade

      Merci pour ce retour Anne-Lise. Je vais être moins exigeante avec moi même du coup.

      1 mars 2017 at 12 h 09 min
  • Reply La Nömade - 260 jours de vie de famille - La Nömade

    […] le temps a fait son oeuvre après que je vous ai exprimé mes difficultés à me réapproprier mon image. Tout rentre doucement dans […]

    1 mai 2017 at 19 h 44 min
  • Leave a Reply