Follow me:

Voyager en Islande , les tops et … les flops !

Voyager en Islande

Voici le premier article de cette catégorie ! Voyager en Islande c’est être agréablement surpris même si parfois il y’a quelques ratés. C’est aussi ça le choc des cultures !

Mes cinq Tops !

  • On ne pouvait pas commencer ce top sans parler de la gentillesse des habitants. Lors de notre périple nous avons alterné Guest House, chambre chez l’habitant et logement entier. Nous avons toujours été reçus d’une manière exceptionnelle. L’Islande nous aura surtout marqué pour cela.

  • La beauté des paysages bien sur ! Nous avons été éblouis du premier au dernier jours.
  • La nourriture. Si vous aimez le mouton et le poisson vous allez être servis. Nous nous sommes particulièrement régalés au Café Loki où on a mangé une soupe à la viande avec du pain Islandais avec un morceau de beurre… à tomber !
  • Le peu de touristes. Nous avons adoré l’Islande pour ses paysages désertiques. Quel bonheur de se perdre dans des endroits sans âme qui vive.
  • La lumière, la nuit … Bref tout ce qui touche au ciel. La journée, la luminosité s’apparente à une lumière déclinante. A 13h nous avions l’impression d’être à 17h. Quel bonheur quand on est photographe. Quand la nuit tombe, le soleil se couche à l’ouest et laisse un résidu de lumière pendant encore deux bonnes heures alors que l’est est plongé dans le noir depuis bien longtemps. C’est assez incroyable et destabilisant. Et la nuit ? Ahhhhh elle se mérite. Il ne fait pas nuit noire avant 21h30/22h en septembre. Il faut encore un peu de patience, un peu de chance et là… Vous assisterez à un spectacle somptueux ; les aurores boréales.

 

 

_MG_1538

Aurore Boréale en Islande http://lanomade.fr Voyager en Islande

Un dernier top ?

  • Les rencontres ! Sur notre route nous avons fait connaissance de plusieurs personnes avec qui nous avons pris le temps de discuter, partager et rigoler. L’Islande a facilité les rencontres et le hasard a plutôt bien fait les choses entre mon homonyme également lyonnaise, une photographe avec qui j’ai une multitude de connaissances en commun sur les réseaux sociaux, un couple de français également en road trip (dans le sens inverse) avec qui nous avons pu échanger nos impressions et nos bons plans. Le plus marquan restera Lauren et Shawn, de amoureux décalés venus de Toronto. Le destin a voulu que nous les croisions 3 fois en 4 jours et que nous réservions les même nuits dans les même logements.

 

 

Mes cinq Flops  !

 

  • La conduite des locaux sur la route. C’est un fait : les islandais ne respectent pas les limitations de vitesse.
  • Les mégots de cigarette. Quelle frustration de visiter un pays avec de tels paysages et de voir les touristes jeter leurs mégots à terre. Nous en avons trouvé dans les lieux les plus isolés. Dommage que nous n’ayons pas tous le même respect de la nature.
  • L’odeur de la douche dans le nord du pays. Si comme moi vous n’aimez pas l’odeur de l’oeuf pourri vous allez être servi. Les maisons – particulièrement au nord – sont reliées directement à des « hot tub » en ce qui concerne l’eau chaude. Pour faire court, cette eau contient du souffre et je vous assure que ce n’est pas l’odeur la plus sympa pour se laver les cheveux.
  • Les bateaux amphibies à Jokulsarlon. Imaginez ; vous êtes dans un lieu incroyable où un glacier se transforme en une multitude d’icebergs sur un lac impressionnant. Ce lieu est surement l’un des plus marquants que nous ayons vu. Projetez sur cette étendue des camions/bateaux qui passent de la terre à l’eau. Vous obtenez une pollution visuelle, auditive et sensorielle atroce. Cela nous a franchement gâché la visite.
  • L’avion écrasé. C’était l’un des lieux que je voulais à tout prix voir. Pour accéder à ce site il y’a une piste réservée au 4×4 (une F-road). Nous donc avons déposé notre voiture de tourisme au début de la route et avons entamé une marche de 4km pour rejoindre l’épave.  Nous ne nous attendions certainement pas à nous retrouver nez à nez avec un bus sur la piste et qui venait déverser un flot impressionnant de touristes sur cette zone autrefois isolée. Dommage…
_MG_1909

Avion écrasé à Vik http://lanomade.fr Voyager en Islande

Le Oui Mais…

Ce n’était pas prévu au programme mais nous nous sommes finalement arrêtés à Husavik pour aller à la rencontre des baleines. Pour nous, il est inconcevable d’approcher ces animaux sauvages ailleurs que dans leur habitat naturel.
Il faut savoir que la règle veut que les bateaux ne doivent pas s’approcher à moins de 50 mètres de ces animaux marins. Libres aux baleines de venir à notre rencontre… ou non. La compagnie que nous avions choisi a globalement bien respecté la tranquillité des animaux. Cela nous a permis d’avoir une expérience incroyable. Tout était idéal y compris la météo.

_MG_1640

Baleine à Husavik http://lanomade.fr Voyager en Islande

Alors pourquoi ce « Mais » ?

Si notre compagnie était pas mal nous ne pouvons pas en dire autant de leur concurrent. A Husavik il y’a 3 agences qui vous proposent des tours en bateaux pour aller voir les baleines. Lors de notre voyage seules deux étaient ouvertes car nous étions en basse saison. Globalement, rien ne les distingue vraiment. Nous avons opté pour la première comme les prix sont pareils entre les deux.
C’est sur l’eau que nous avons remarqué la différence. L’autre agence propose des zodiaques ultra-rapides qui eux ne respectent absolument pas la règle des 50 mètres. Ils foncent à toute vitesse vers la baleine et s’arrête à quelques centimètres. Il est sur que pour les touristes c’est un show incroyable mais qu’en est-il l’animal ? Une situation qui nous a un peu mis mal à l’aise et qui montre les dérives pour assurer le spectacles aux clients.  Même si nous ne retiendrons pas que cela, cette image est quand même venue ternir le tableau.

La compagnie que nous avons choisi : North Sailing.
Environ 60 euros par personne pour une virée en mer de 3h. 

_MG_1635

Baleine à Husavik http://lanomade.fr Voyager en Islande

50 mètres ? Really ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

You may also like

No Comments

Leave a Reply